Le chaudron de Marion

12 août 2012

Panna cotta sans gélatine

Depuis 2009, j'essaye de trouver une bonne recette de Panna cotta avec plus ou moins de réussite. Mon challenge n'est pas si évident, car j'adore la panna cotta mais je déteste l'arrière goût de gélatine qu'elles peuvent avoir parfois. J'avais donc essayé en utilisant de l'agar-agar, qui est un produit très intéressant, mais qui ne permet pas de retrouver le fondant et la douceur de la gélatine.

PannaCotta1
C'est donc fort heureuse que j'ai appris que la véritable recette de la panna cotta "à l'italienne et à l'ancienne" se fait sans l'un, ni l'autre mais à l'aide de blancs d'oeufs. Après, les recettes elles-mêmes divergent, mais voici celle que j'ai testé :

Panna Cotta sans gélatine

250g de mascarpone (ou 30cl de crème entière ?)
3 blancs d'oeufs
30g de sucre
Vanille liquide (ou 1 gousse de vanille)

Faire préchauffer le four à 110°.

Préparer la crème
Dans une casserole, faire fondre le mascarpone. Ajouter 2 cs de vanille liquide hors du feu et mélanger. Avec une gousse de vanille, peut-être vaut-il mieux la fendre et la gratter avant de laisser fondre avec le mascarpone, sur le feu afin que les saveurs se mélangent. Laisser refroidir un peu.
Dans un grand bol, battre les blancs d'oeufs avec le sucre jusqu'à obtenir une mousse. Mélanger la crème et les oeufs battus à la spatule. Le mélange ne doit pas rester trop mousseux.

Cuisson au bain-marie
Disposer des ramequins dans un plat allant au four, puis verser la crème, sans aller jusqu'au bord. Il faut compter environ les 2/3 voir un peu plus du ramequin pour pouvoir ensuite y mettre des fruits, de la confiture ou du coulis.
Verser de l'eau chaude (idéalement très chaude, comme pour un thé) dans le plat, autour des ramequins et enfourner. Il faut compter 45mn environ. La crème bloblote un peu au sortir du four et rafermi au frigo.

Laisser refroidir et garnir
Pour les faire refroidir, il est possible de laisser tremper les ramequins dans l'eau froide avec de les mettre au frigo.

En fonction des parfums, il peut être intéressant de mettre la garniture avant de les laisser reposer au frais, afin que le haut de la crème s'en imprègne. Comme garniture, un coulis de fruits rouge, de la confiture pas trop sucrée, une compote de fruit ou de simples morceaux de fruits font l'affaire. Les gourmands pourront essayer avec du chocolat fondu, du caramel ou des éclats de biscuits ou de fruits secs. Pour ma part, j'ai mis de la confiture de citron.

ET C'ETAIT TROP BON !

IMG_7093(Cette photo n'a rien à voir, c'est juste parce que mon chat est trop beau et que je voulais faire ma mémère)

Posté par elmire à 17:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 juillet 2012

Moutabal (crème d'aubergines grillées)

Un petit retour rapide, pour une recette facile.

Moutabal (crème d'aubergines grillées)

2 aubergines moyennes
2 gousses d'ail
1/2 jus de citron
1cs de tahini ou tahin (crème de sésame)
2cs de yaourt brassé type "yaourt à la grecque" ou "yaourt bulgare"

Couper les aubergines en deux. Les faire griller, peau dessus dans le haut du four pendant 15mn environ.
Les laisser refroidir pour ne pas se bruler les doigts et les mixer avec tout le reste.
J'ai rajouté ensuite un mélange de poivres et baies pour renforcer un peu le goût, mais ça n'est pas obligatoire.

Dans un pot stérilisé bien fermé, la crème se garde 1 mois au frais. Sinon, consommer dans les 3 jours (idéalement gardé dans une conserve bien fermée au frigo aussi)

IMG_7165

Posté par elmire à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2012

Petits cakes aux saumon "façon financiers"

Voici la recette qui m'a le plus étonnée de toutes mes tentatives culinaires des fêtes. Je la partage pour ne pas l'oublier : j'avais trouvé cette recette dans un magasine de décembre, mais impossible de retrouver la feuille ! Cette recette est donc reproduite de mémoire (et à l'aide de la liste de course et de mes notes).

Petits financiers au saumon

2 ou 3 tranches de saumon fumé, pas trop salé
100g de farine
80g d'amande en poudre
150g de beurre
4 blancs d'oeufs
Quelques brins d'aneth
Sel, poivre (ou mélange de poivres et d'épices, des baies roses, du poivre vert,...)

IMG_6952

Préchauffer le four à 201°C. Faire fondre le beurre. Mixer le saumon.
Mélanger la farine et la poudre d'amande. Ajouter le beurre fondu et refroidi, puis les blancs d'oeufs (sans les battre, mais je me demande si les battre ne serait pas tout aussi chouette, il faudra que je tente...). Bien mélanger entre chaque ajout. Puis incorporer l'aneth, le saumon, du sel et du poivre.
L'idéal est d'avoir de vrais moules à financiers, mais avec de petits moules à cupcake, ça marche aussi, on est pas intégristes...

D'ailleurs, les mieux sont très mignons, noirs et blancs avant cuisson, ils prennent une teinte brune un peu vintage dès qu'on les cuit avec plein de gras (parce que, oui, 150g de beurre, ça ne rend pas la recette très légère).

Enfourner 15mn pour de petits moules comme les miens, à 210°C.

IMG_6957

Posté par elmire à 14:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 janvier 2012

Bonne année avec quelques petits sablés au parmesan

La nouvelle année commence avec des photos toujours plus moches pour illustrer des recettes toujours plus faciles. Aujourd'hui, des sablés salés au parmensan

Sablés salés au parmesan
100g de parmesan
180g de farine
120g de beurre
Sel et épices ou herbes
Eventuellement : jaunes d'oeufs

Sablés2012
(Je vous avais prévenu...)

Battre le parmesan et le beurre. Dans la farine, mélanger le sel et les épices. Ajouter le tout au parmesan et bien mélanger de façon à obtenir une pâte homogène.
Si le mélange est un peu sec et s'effrite, ajouter 1 ou 2 jaunes d'oeufs.

Avec la pâte, rouler un boudin de 2 à 3 cm de diamètre environ. L'enrouler dans du papier cellophane et le laisser reposer 15mn au congélo.
Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 200°C.
Une fois la pâte durcie, découper des rondelles de 1cm d'épaisseur environ et disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (attention, laisser un petit espace entre eux, car ils vont légèrement gonfler). Enfourner 15 minutes , jusqu'à ce que les sablés soient dorés et avant qu'ils ne brunissent.

Ces sablés peuvent se manger en apéritif, en accompagnement d'un plat ou en pique-nique. prévoir simplement, lors d'une soirée, qu'ils peuvent faire beaucoup de miettes si on ne fait pas attention.

Quels épices dans ces sablés ?
Mon choix se porte plutôt sur des mélanges comme le 5 baies. Le poivre, les baies roses, le poivre vert, le gingembre et la muscade, séparément, peuvent aussi rendre de très bons résultats. Pour les herbes, le thym est très agréable dans les sablés, mais je pense qu'il doit être aussi possible d'obtenir de bon résultat avec du basilic.

 

J'en profite aussi pour vous souhaiter une très bonne année ! Réussite professionnelle, bonheur amoureux, bonne santé, que 2012 vous apporte joie et paillettes sur vos vies et de bons petits plats !

IMG_6913

Mon chat aussi vous souhaite une très bonne année.

IMG_6894

Posté par elmire à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 septembre 2011

J'ai testé pour vous : La gelée au cassis

J'ai testé mais je ne suis pas emballée.

Bon tout d'abord à quoi ça ressemble à l'achat, sous le nom de Blackcurrant flavour Jelly :

Jelly1Tu remarque que, discrètement, j'essaye de me faire passer pour une intellectuelle en laissant poser ma gelée avec des livres derrière. Même que je les ai lus, oué !

Ensuite, à l'intérieur, l'aspect n'est pas très intéressant, une gelée dure, hyper-sucrée et très difficile à couper.
Pour la préparer, il suffit de la couper en bout, d'ajouter 100ml d'eau et de passer le tout 2minutes au micro-onde. Après avoir bien mélangé, on ajoute ensuite 500ml d'eau froide, on verse dans des ramequins et on laisse prendre 5h au frigo.

Jelly2

Au final, on obtient un bloc mou qui bouge un peu comme de la cellulite à la piscine, dont le goût rappelle vaguement le sirop de cassis de très loin et surtout le sucre.

Pour le côté amusant, pour des enfants, je conseille vraiment ce petit dessert (ne serait-ce que pour remuer en pot et le voir blobloter). Je le conseille aussi pour une soirée à thème, pour halloween en laissant floter des trucs dedans, pour regarder à nouveau l'attaque des blobs géants ou autre nanard du même genre ou encore pour une soirée spéciale "USA".

Cependant, je trouve ça, en soi, totalement sans intérêt. Le goût est fade, la consistance n'est pas très agréable en bouche et depuis que j'ai regardé les ingrédients, je regrette de l'avoir essayé. Alors, une des missions prochaines sera d'en faire un maison. A base de jus de raisin et d'agar-agar, peut-être...

Jelly3

Posté par elmire à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 septembre 2011

Salade complète et sauce légère

Une salade pour tout repas ? Oui, mais il faut alors quelle soit consistante. Mais si elle est trop consistante, lui rajouter une vinaigrette la rends souvent indigeste et trop calorique. Alors on compense avec une sauce ultra légère.

IMG_6718Bas les pattes, le chat ! C'est MA salade !

Salade de gésiers

Quelques gésiers en boite
Mâche
Pousses de haricot mungo (faux-soja)
Tomate
Concombre
Mozzarelle
Jus de carotte (environ 3cs)
Sel, poivre

Faire revenir les gésiers à la poêle pour faire fondre tout le gras autour.
Mélanger tous les autres ingrédients dans un saladier et mélanger. Ajouter les gésiers encore chauds et verser le jus de carotte.
Attendre un peu avant de servir que les gésiers aient légèrement refroidi.

Posté par elmire à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 avril 2011

Bar à Huitres et déception : j'en vomis !

Parce qu'il ne faut jamais s'arrêter à une seule impression, je suis retournée au Bar à Huitres malgrè ma très mauvaise experience passée.

Comprennez, initialement, ce restaurant a été, pendant une longue période, le meilleur (mais ce n'est plus le cas) rapport qualité-prix de tout Paris en matière de fruits de mer. Seulement, ils ont changé de chef, et depuis, tout se déteriore.

Abandonnée, fraicheur des produits et chaleur du service, maintenant les produits sont tout aussi sec que les serveurs.

Amande pas fraiche qui sent tellement mauvais que j'ai cru vomir à table, la crème brûlée qui n'arrive jamais, le crabe tellement pimenté que mes lèvres en sont irritée.

Le pire ? Attendre 30mn l'addition, se lever jusqu'au comptoir pour partir, voir notre serveur, revenir du vestiaire rhabillée, faire remarquer qu'on attend l'addition et l'entendre répondre : "Ben, vous avez pas demandé". En 30 mn, pas un seul serveur n'est passé dans cette putain de salle rendue froide et inélégante par la peinture riducule argentée sur les coquilles de fruits de mer collés au murs. On était sensé demander à qui ? Au poteau ?

Mon adresse préférée est devenue mon pire cauchemard : le Bar à Huitre ! http://www.lebarahuitres.fr/

Je crois que je vais avoir du mal à m'en remettre ! Comment en si peu de temps, l'arrivée d'un chef à pu gacher tant d'année de qualité ?

Croit-il vraiment qu'il peut remplacer la qualité et la fraicheur, par de l'eau à 24€ la bouteille, de l'huile dans des flacons de parfums de luxe et du sel rose ? Garry Dorr est-il un connard à ce point ? Du haut de ses 26 ans a-t-il compris que ce qui compte avant tout dans un restaurant de fruit de mer, c'est la qualité des produits (et pas les fioritures débiles comme la croquette de jambon amenée chaude entre 2 huitres qui en gâche complètement le goût !) ?

Edit : La bio du chef, qui apparemment n'y comprend pas grand chose en cuisine est aussi édifiante que l'absence de fraicheur de ses produits : http://www.lebarahuitressaintgermain.com/features.html

09 mars 2011

Recettes bonus spécial malade

Le menu enfant restera mon meilleur allié quand l'appétit sera tout doucement revenu.

Coquillettes au jambon
Faire cuire les coquillettes dans une eau bien salée et selon les indication sur le paquet en rajoutant 3 à 5 minutes pour qu'elles soient bien cuitent. Rajouter une petite noisette de beurre ou une petite goutte d'huile d'olive.

Pendant la cuisson des pâtes, mixer une ou deux tranches de jambon par personne, en fonction de la faim/taille de la tranche. Mettre facultativement un peu de fromage râpé dans les pâtes puis le jambon. Mélanger.

Purée de banane
Écraser une banane ou une ½ banane par personne à la fourchette et rajouter une cuillère de miel.

Voilà un repas facile à faire, même avec 38° de fièvre et qui fera du bien à un estomac se remettant doucement d'une gastroentérite.

Posté par elmire à 11:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Gastro(nomie)

Voilà, même pas un mois que j'ai retrouvé un travail et je me retrouve clouée chez moi en pyjama de pilou, terrassée par une gastroentérite (1). Faites pas cette tête ! Une gastro a toute sa place sur un blog de cuisine !
La particularité de la gastro ? Vous êtes fatigués, vous avez besoin de nourriture, mais, AH ! vous ne pouvez rien avaler. Rassurez vous, Tata Marion est là avec ses conseils pas toujours si foireux (2).

Problème 1 : Mâcher vous donne la nausée
Ne mâchons pas, buvons du bouillon, mangeons de la bouillie, du moins le premier jour.

Problème 2 : La gastro déshydrate
Se réhydrater est donc essentiel. On ne parle pas des 2,5L de régime, mais au moins 50cl d'un bouillon et 50cl de tisane sucrée, répartis sur la journée, plus les petites gorgées d'eau nécessaires pour avaler ce que vous donnera le médecin.

Problème 3 : Vous ne pouvez rien, mais vraiment rien avaler.
On va y aller doucement. Une toute petite gorgée par ici, une lampée par là. Pas besoin de vider le bol d'un coup. Mais si manger n'est pas important, boire l'est. Va falloir se forcer pour ne pas finir hospitalisé pour déshydratation.

Et alors qu'est-ce qu'on mange ?

Des bananes :
Pleine de minéraux, très calorique, la banane est le fruit du sportif, idéal pour récupérer après un effort. Par ailleurs, elle se digère très bien et son côté farineux favorise la constipation.
On peut l'écraser avec du sucre ou du miel pour la rendre plus facilement mangeable. On la choisit ni trop mure, ni trop verte, au risque d'irriter l'estomac.

Du bouillon :
Bouillon tout prêt, soupe industrielle sans morceaux, peut importe, on a du sel et des minéraux. Parfois plus.
Pour un bouillon rapide, on met deux légumes avec du sel et des herbes quelconques dans une casserole et on filtre le tout après 30 mn de cuisson. Ce ne sera pas la meilleur, mais il aura l'avantage d'avoir être fait avec un contenu de frigo maigre. Un ½ bouillon cube fondus dans de l'eau chaude fera aussi l'affaire.

Des tisanes :
N'importe quelle tisane fera l'affaire, avec du sucre ou du miel dedans. Ma préférée est la verveine qui n'irrite pas l'estomac. Si on a rien d'autres, les tisanes chimique Elephant peuvent très bien être utilisée.
Les puristes qui auront ce qu'il faut chez eux pourront aussi réaliser des tisanes à partir des plantes suivantes :
La mauve : en toute petite dose, pour calmer les irritations de l'estomac.
La verveine : très facilement digérée, elle apaise douleurs et irritations. On peut en boire sans problème plusieurs tasses par jour,
L'anis, le fenouil, le cumin et la coriandre : à prendre après un repas, en petite quantité, pour aider à la digestion. Sera préférable quand les symptômes auront disparus, pour reprendre une alimentation normale. L'anis et le fenouil peuvent se prendre seuls.

De l'eau :
L'idéal, c'est boire de l'eau. Mais ça n'est pas toujours possible, d'où les tisanes. Dans tous les cas, mieux vaut éviter l'eau froide et lui préférer une eau à température ambiante.

Et qu'est-ce qu'on ne mange pas ?
Ben déjà, ce dont on a pas envie car si on se force, ça ne va pas nous aider...
Ensuite les crudités, fruits de mer, viandes et poissons crus sont à bannir le temps d'aller mieux. Le fromage au lait cru aussi. Les plats en sauces, les plats gras et tout ce qui n'est pas aisé à digérer. Éviter aussi de manger trop, même quand l'appétit reviendra, pour ne pas tendre l'estomac trop rapidement. Il faudra réintégrer les aliments progressivement et en petite dose.

Bon, ben, bon rétablissement !
Et revenez tenter des recettes ici quand ça ira mieux !

(1)Donc pour la qualité de cet article, avec les pauses obligatoires et le fait que je soit vraiment patraque, ça se pose là !
(2) Si vous êtes malade, allez quand même voir un médecin. Moi, je ne suis pas médecin. On parle juste ici de retrouver l'appétit ou du moins de pouvoir s'alimenter suffisamment pour avoir l'énergie de faire des aller-retour entre le lit et la bassine/les toilettes

Posté par elmire à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2011

Petites infos et listes de lien

Pas de recette aujourd'hui, mais quelques liens intéressants/amusants !

Des paysages comestibles
Il s'agit d'images de paysages, champêtres pour la plupart, représentés uniquement à l'aide de produits comestibles, principalement des légumes. Je ne mets pas le lien vers la galerie de l'artiste elle-même car le site est absolument horripilant à recadrer en permanence la fenêtre et à faire de petites animations laides et sans intérêt (pas visibles pareil sous les même navigateurs en plus), mais un article montrant quelques exemples.
http://abduzeedo.com/ultra-creative-foodscapes-photographer-carl-warner

Voilà de quoi rêver en mangeant ! ;)

carl_warner_8

 

 

Apprendre à cuire un steak

Là, là, j'en vois se moquer. "Ben, spa compliqué, tu mets le steak dans un poêle et hop !" Et bien si, c'est compliqué ! Tout d'abord, je vous raconterais anonymement, l'histoire d'un père (qui n'est pas le mien) qui a fait cuire des steaks dans l'eau bouillante pour ses fils (oui, oui, comme dans la chanson des Fatals Picards). Mais bon, ça c'est l'extrême. Ensuite, on peut citer mon exemple qui ne sait pas faire des steak bleus et chauds dedans.

Et là, intervient ce site génial, deux liens, deux articles courts et l'assurance de toujours obtenir la cuisson rêvée :

1 - Comprendre la biochimie de la cuisson

2 - La cuisson d'une pièce de bœuf

Après avoir lu ça, même mon chéri serait capable de cuire un tournedos, s'il en avait l'envie (ce qui n'est absolument pas gagné, mais c'est une autre histoire).

 

 

Un vrai-faux article scientifique sur le rapport entre la mal-bouffe, l'obésité, le diabète et... la religion

Très bien écrit, cet article cite des sources complètement bidon. La lecture vaut le coup, mais, à l'image de l'ensemble du site, tout cela est à prendre au second degrés :

ScientistsOfAmerica.com : L’industrie réduit intentionnellement l’espérance de vie des consommateurs afin de se conformer à la Bible.