Voilà, même pas un mois que j'ai retrouvé un travail et je me retrouve clouée chez moi en pyjama de pilou, terrassée par une gastroentérite (1). Faites pas cette tête ! Une gastro a toute sa place sur un blog de cuisine !
La particularité de la gastro ? Vous êtes fatigués, vous avez besoin de nourriture, mais, AH ! vous ne pouvez rien avaler. Rassurez vous, Tata Marion est là avec ses conseils pas toujours si foireux (2).

Problème 1 : Mâcher vous donne la nausée
Ne mâchons pas, buvons du bouillon, mangeons de la bouillie, du moins le premier jour.

Problème 2 : La gastro déshydrate
Se réhydrater est donc essentiel. On ne parle pas des 2,5L de régime, mais au moins 50cl d'un bouillon et 50cl de tisane sucrée, répartis sur la journée, plus les petites gorgées d'eau nécessaires pour avaler ce que vous donnera le médecin.

Problème 3 : Vous ne pouvez rien, mais vraiment rien avaler.
On va y aller doucement. Une toute petite gorgée par ici, une lampée par là. Pas besoin de vider le bol d'un coup. Mais si manger n'est pas important, boire l'est. Va falloir se forcer pour ne pas finir hospitalisé pour déshydratation.

Et alors qu'est-ce qu'on mange ?

Des bananes :
Pleine de minéraux, très calorique, la banane est le fruit du sportif, idéal pour récupérer après un effort. Par ailleurs, elle se digère très bien et son côté farineux favorise la constipation.
On peut l'écraser avec du sucre ou du miel pour la rendre plus facilement mangeable. On la choisit ni trop mure, ni trop verte, au risque d'irriter l'estomac.

Du bouillon :
Bouillon tout prêt, soupe industrielle sans morceaux, peut importe, on a du sel et des minéraux. Parfois plus.
Pour un bouillon rapide, on met deux légumes avec du sel et des herbes quelconques dans une casserole et on filtre le tout après 30 mn de cuisson. Ce ne sera pas la meilleur, mais il aura l'avantage d'avoir être fait avec un contenu de frigo maigre. Un ½ bouillon cube fondus dans de l'eau chaude fera aussi l'affaire.

Des tisanes :
N'importe quelle tisane fera l'affaire, avec du sucre ou du miel dedans. Ma préférée est la verveine qui n'irrite pas l'estomac. Si on a rien d'autres, les tisanes chimique Elephant peuvent très bien être utilisée.
Les puristes qui auront ce qu'il faut chez eux pourront aussi réaliser des tisanes à partir des plantes suivantes :
La mauve : en toute petite dose, pour calmer les irritations de l'estomac.
La verveine : très facilement digérée, elle apaise douleurs et irritations. On peut en boire sans problème plusieurs tasses par jour,
L'anis, le fenouil, le cumin et la coriandre : à prendre après un repas, en petite quantité, pour aider à la digestion. Sera préférable quand les symptômes auront disparus, pour reprendre une alimentation normale. L'anis et le fenouil peuvent se prendre seuls.

De l'eau :
L'idéal, c'est boire de l'eau. Mais ça n'est pas toujours possible, d'où les tisanes. Dans tous les cas, mieux vaut éviter l'eau froide et lui préférer une eau à température ambiante.

Et qu'est-ce qu'on ne mange pas ?
Ben déjà, ce dont on a pas envie car si on se force, ça ne va pas nous aider...
Ensuite les crudités, fruits de mer, viandes et poissons crus sont à bannir le temps d'aller mieux. Le fromage au lait cru aussi. Les plats en sauces, les plats gras et tout ce qui n'est pas aisé à digérer. Éviter aussi de manger trop, même quand l'appétit reviendra, pour ne pas tendre l'estomac trop rapidement. Il faudra réintégrer les aliments progressivement et en petite dose.

Bon, ben, bon rétablissement !
Et revenez tenter des recettes ici quand ça ira mieux !

(1)Donc pour la qualité de cet article, avec les pauses obligatoires et le fait que je soit vraiment patraque, ça se pose là !
(2) Si vous êtes malade, allez quand même voir un médecin. Moi, je ne suis pas médecin. On parle juste ici de retrouver l'appétit ou du moins de pouvoir s'alimenter suffisamment pour avoir l'énergie de faire des aller-retour entre le lit et la bassine/les toilettes